jeudi 17 mars 2016

D'Hercule à Dark Vador - Musée du Louvre - Paris #3


Bonjour mes chéries d'amour ou chéris d'amour si jamais vous passez par là messieurs. J'espère que vous allez tous bien ? De mon côté je suis en plein cartons, je dois être partie beaucoup plus tôt que prévu et du coup j'ai 10 jours pour les faire, le 5 avril je déménage mais je pars le 24 mars pour une semaine chez ma marraine et ne revient que le 2 avril ! C'est ric-rac mais ma soeur m'avait dit que j'avais jusque mi-mai ! Quoiqu'il en soit j'ai déjà fait bien pire puisque je suis partie du Nord en Ile de France en un weekend donc je gère plutôt bien.

Bon je vous laisse tranquille avec tout ça et vous emmène de nouveau à Paris mais cette fois dans le musée le plus visité au monde, le Louvre. 


Un peu d'Histoire... 


Le Louvre possède une longue histoire de conservation artistique et historique, depuis l'Ancien Régime jusqu'à nos jours. À la suite du départ de Louis XIV pour le château de Versailles à la fin du XVIIème siècle, on y entrepose une partie des collections royales de tableaux et de sculptures antiques. Après avoir durant un siècle hébergé plusieurs académies, dont celle de peinture et de sculpture, ainsi que divers artistes logés par le roi, l'ancien palais royal est véritablement transformé sous la Révolution en « Muséum central des arts de la République ». Il ouvre en 1793 en exposant environ 660 œuvres, essentiellement issues des collections royales ou confisquées chez des nobles émigrés ou dans des églises. Par la suite les collections ne cesseront de s'enrichir par des prises de guerre, acquisitions, mécénats, legs, donations, et découvertes archéologiques.






La visite 


L’exposition « Mythes fondateurs. D’Hercule à Dark Vador » raconte comment dessinateurs, sculpteurs, peintres, marionnettistes, cinéastes ou musiciens du monde entier se sont nourris des mythes et leur ont donné forme et vie.
Qu’est-ce qu’un mythe ? Comment les mythes sont-ils représentés ? Comment les artistes s’en sont-ils emparés ? Racontés, chantés, transcrits, illustrés, les  mythes sont présents dans toutes les cultures et civilisations, jusqu’à la culture populaire contemporaine. De Jean Cocteau à Star Wars, des mangas japonais à Fantômas, les mythologies de la culture populaire ne puisent-elles pas toujours dans le même répertoire d’histoires et de récits ? 
- source louvre.fr

C'est quand même une grande chance pour moi, pour ma première visite au Louvre, je tombe sur cette exposition ! Je suis une grande fan de Star Wars et je connais par coeur les mythes de la mythologie grecque. C'est donc de cette exposition que j'ai décidé de vous parler -sans rires Celeesia, on ne l'avait pas deviné tout seul- et si vous êtes intéressé, je vous parlerai une autre fois des appartements de Napoléon III ou de la galerie Égyptienne. C'est donc avec beaucoup de plaisir mais une certaine appréhension que je me suis jetée à corps perdu dans cette exposition.

Le casque de Dark Vador est exposé face à la statue d'Hercule, pour représenter le héros qui ne maîtrise pas sa force et passe du côté du mal : ci et là, des panneaux explicatifs qui reviennent sur l'histoire de Hercule, les mythes qui l'entourent et des descriptions des sculptures et autres tableaux. C'est une exposition faite en priorité pour les enfants, c'est vraiment bien expliqué, j'en ai appris beaucoup sur l'art ! Malheureusement, la Petite Galerie du Louvre se lance dans un sujet extrêmement vaste et son espace est tellement réduit qu'il aurait certainement mieux valu un sujet plus restreint. Même s'il est vrai que l'exposition est à destination des enfants, et que les initier à toute la complexité de la mythologie n'est pas chose facile, les mythes sont limités aux textes alors qu'une plus grande profondeur aurait pu être abordée sans rentrer dans la complexité et le détail.

Mais elle est également bien pensée. Le parcours pour les enfants est vraiment très bien fait et ils peuvent découvrir tout en s'amusant, ça marche également avec les grands. Les oeuvres sont très simples tout en restant impressionnantes et diversifiées. Je trouve cependant dommage que toute la partie Star Wars soit cantonnée au casque de Dark Vador et à un petit film de 5 min diffusé en boucle ! Il y avait tellement plus à faire, en plus une exposition pour les enfants dès 4 ans avec un film en anglais sous-titré, c'est un peu exagéré !

Encore une fois malgré mes vives critiques, c'est une chouette exposition qui reprend certaines bases de notre éducation. C'est un plaisir de vérifier son "savoir" sur certaines choses ou encore de remarquer à quel point les histoires et mythes de toutes cultures ont permis de construire la nôtre.


Et sinon ?


Ouvert tous les jours de 9h à 18h excepté le mardi. (Fermeture des salles à partir de 17h30.)
Ouvert en nocturne jusqu'à 21h45 le mercredi et le vendredi. (Fermeture des salles à partir de 21h30.)
Accès le dimanche (chaque premier dimanche des mois d'octobre à mars, l'entrée au musée du Louvre est gratuite pour tous les visiteurs)


Tarif normal : 15e

Gratuités :
chaque premier dimanche des mois d'octobre à mars, l'entrée au musée du Louvre est gratuite pour tous les visiteurs.
les moins de 18 ans
les jeunes de 18 à 25 ans résidant dans l'un des pays de l'Espace Économique Européen
les enseignants sur présentation du Pass Éducation
les enseignants en histoire des arts, histoire de l'art, arts plastiques, arts appliqués, en activité.
les artistes plasticiens affiliés à la Maison des Artistes et à l'AIAP
les membres de l'ICOM et de l'ICOMOS
les demandeurs d'emploi
les bénéficiaires des minima sociaux
les visiteurs handicapés et leur accompagnateur.

site internet : louvre.fr

Musée du Louvre, 75058 Paris
Métro 1, Station Palais Royal / Musée du Louvre

2 commentaires:

  1. Coucou,

    Oh, super, ça donne trop envie d'y aller ! Merci pour le partage ma belle ! :D

    Sarah, http://www.sarahmodeee.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de quoi c'est avec grand plaisir !!

      des bisous

      Supprimer

Merci beaucoup pour ce petit mot !
Je réponds dès que je peux.
N'oublie pas de cocher la case "m'informer" pour recevoir ma réponse.